dimanche 27 mai 2018

Votre détente cinéma pour juin

 
Une deuxième journée citoyenne sous le soleil.

 

La journée citoyenne vise à mobiliser les autochtones autour d’un même projet : améliorer leur cadre de vie. Cette initiative favorise la communication entre les habitants, toutes générations confondues, et tisse un lien fort. Ce temps permet de mener à bien des chantiers, souvent proposés par la population elle-même. Au-delà des travaux, la relation de cause à effet créée à cette occasion devient la priorité, avec des moments dans une ambiance sympathique et joyeuse ! Ce 26 mai, les cieux se montraient capricieux au départ puis s’apaisèrent comme pour se mettre au diapason philosophique de l’événement. Une bonne cinquantaine de personnes participaient à ce moment de citoyenneté. Il reste tout d’abord cet « objet » qui n’est pas terminé sur l’aire de jeu de la piscine. Et ce sentier, débroussaillé pratiquement jusqu’à la chapelle Notre-Dame, mais qui surtout aspire désormais à sa sécurisation et à devenir « carrossable » pour tous : petits, grands, âgés ou jeunes. Les traditionnelles plantations pour le fleurissement de la rue de la cure s’imposaient ainsi que la destruction des herbes folles qui la bordaient. La peinture des bancs avec l’expurgation du ruisseau s’installe définitivement comme des classiques. Durant ce samedi, les bénévoles se mobilisaient et réalisaient de menus travaux pour enjoliver les lieux symboliques de leur commune. Une action utile à tous où l’élu côtoie le contribuable. Ces objectifs obligent à rencontrer les habitants, réunir les différentes classes sociales, partager les compétences, valoriser les citoyens invités à participer aux projets à effectuer, permettre aux familles entières de s’impliquer. Tous les volontaires, quel que soit leur âge et leur savoir-faire, étaient les bienvenus.





Le truc est devenu vert


 
Un voyage à Saint-Rémy

 
C'est à voir!

 
Pour la bonne cause

 

samedi 26 mai 2018

Première invitée, environ 1 mètre, de la journée citoyenne.



Vipère ou couleuvre? 



Aubrac des lumières et des hommes.

Hervé Josso a commencé son reportage en 2010 et pendant 6 années au printemps il a sillonné cette contrée à vélo en allant à la rencontre des gens. Il en rapporte des images et des témoignages d’une grande authenticité qui entraînent le spectateur au cœur de ce terroir. L’aventure débute à Conques pour traverser les beaux villages classés de la vallée du Lot. Hervé Josso arrive sur l’Aubrac au moment du ramassage des narcisses pour la parfumerie. Avec des mots qui roulent, les anciens aiment à raconter leur vie, souvent rude, toujours âpre, leur passion pour l’espace, pour les bêtes… Paysages uniques, rencontres et traditions sur une terre d’exception. À voir au cinéma La Source, en présence du réalisateur le mardi 29 mai à 16 heures et 20 h 30. Entrée à participation libre.

vendredi 25 mai 2018

C'est quoi ce truc ?

 
Ce soir match de vétérans au Couffour

Passez y histoire de prendre l'air, c'est à 20 heures.

 
Des enfants de toutes régions pour le tournoi de l’AS PLanéze


Le week-end dernier se tenait sur les deux jours le tournoi organisé par l’Association sportive Planèze Truyère, sur quatre sites : Coltines, Neussargues, Talizat pour le samedi et Coltines, Talizat et Chaudes-Aigues le dimanche. Sur la totalité de la compétition, 1000 enfants participaient. Ce rassemblement concernait les catégories U6, U7, U8 U9, U10, U11 (2007) et U12, U13. Ce challenge pouvait se qualifier d’international puisqu’on notait la présence de 3 équipes roumaines en U12 et U13 originaires de Vâlcea. À Chaudes-Aigues proprement dit, les U6, U7 et U8, U9 s’affrontaient entre les clubs de Montpellier HSC et Toulouse FC, Thiais FC, AS Savignac-Bagnac, FC Plauzat Champeix et Avenir-foot 46 sans oublier bien sûr Planèze Truyère. Seize formations ont évolué sur le terrain du Couffour. Le dimanche se composait de matchs de gala, non assortis d’un classement. Cette manifestation donne l’occasion à nos jeunes de pouvoir se mesurer aux autres venus de toute la France, qu’ils soient issus de groupes amateurs ou professionnels. Gamins, parents et accompagnateurs compris, entre 250 et 300 personnes se retrouvaient ainsi au Couffour. Les organisateurs remercient chaleureusement l’association sportive Caldagués d’avoir assuré l’accueil, l’intendance et la restauration de tout ce beau monde. Une notable précision : les enfants de Toulouse logeaient dans les familles, dont certaines à Chaudes-Aigues, Maurines, Neuvéglise, Pierrefort...


jeudi 24 mai 2018

Au conseil municipal

Vous trouverez sous l'onglet CONSEIL MUNICIPAL les décisions des élus prises le 11 avril 2018

Bonne lecture
« Un p’tit rêve très court ». Trop court !

Le jeudi 17 mai à 20 h 30, le cinéma « La Source » à Chaudes-Aigues accueillait le spectacle de Michèle Bernard et de Monique Brun « Un p’tit rêve très court ».
Ce petit rêve très soyeux disait la beauté du monde, chantait et osait l’espérance. Prenait le temps de caresser l’écoulement des jours, les pieds bien ancrés dans le réel où s’abreuvent les paroles du versificateur… Pour ne pas se laisser dépasser par des bleus à l’âme, croquer la vie à pleines dents. Ne pas renoncer, profiter, vivre ! C’est affirmé avec tant d’harmonie et de douceur ! Elles se sont penchées toutes deux sur cette quête, sensible, authentique, pertinente et poétique. Tout en délectation, le verbe de Monique Brun se mêlait aux refrains de Michèle Bernard. Dommage le « P’tit rêve très court » durait si peu. Elles déroulaient un fil ténu chacune à côté de l’autre. La parole venait s’enchevêtrer aux chansons qui naviguaient côte à côte, tour à tour, ou ensemble. Dans cette coquille cinématographique, il se parlait d’enfance, d’utopie, de jeunesse éphémère, de baleine, de cœur au-dessous de zéro, de souvenirs chevillés au corps. . Elles s’expriment depuis si longtemps et restent trop méconnues. Offrent un agrément mélodieux, varié, engagé, qui vous emballe avec cette incroyable unicité de voix teintée par la somptuosité d’un lyrisme protée dans l’écriture d’une poésie confondante de naturel. « Avec cette lente intelligence de l'herbe le chant du vieillard se demande à quoi rêvent les pommes de terre quand un essaim d’abeilles fréquente le bar du grand désir. » Deux remarquables dames de la chanson française et du théâtre posaient une soirée romantique et musicale tout en douceur. Ce modeste songe s’avérait finalement beaucoup trop court. Un spectacle porté par Saint-Flour Communauté et « On connaît la chanson » avec le soutien de la municipalité de Chaudes-Aigues et du Conseil Départemental du Cantal.


mercredi 23 mai 2018

Regardez et appréciez

Demain soir la place retrouvera sa fonction de parking...